Itamaraca.... des visages et des sourires

Publié le

C est sur un clavier bresilien que j ecris cette fois donc finis les accents les apostrophes et tout le touin touin !!!! Enfin liberes !!!

C est donc apres plus de 25000 kms, 7 pays et 9 mois que nous arrivions plan plan sur notre ile (pas de trema non plus)... Merci Jolly Jumper d avoir rendu notre reve accessible, d en avoir fait une fabuleuse aventure...

Itamaraca... enfin... ou les retrouvailles entre amis ! Le lendemain de notre arrivee nous croisons Bapou, notre pote de toujours, notre pote depuis plus de 20 ans... Egal a lui meme, Bapou court de partout, soigne les chiens de tous les habitants de l ile et peche son energie dans ce qu il appelle... la gazolina ! autrement dit le Pitu, boisson d ici. 

Nous decrochons un bivouac sympa face a la plage et qui debarque ??? Une famille de francais en camping car rencontres quelques jours auparavant a Itacare, en balade pour... oh juste 4 ans ! Coucou Jose et Patricia !! On se passera ensemble des soirees memorables en compagnie de notre copine Gege, qui a eu la gentillesse d accepter les 2 camions sur son terrain. Bon elle est un peu fofolle la Gege mais elle fait partie de ces gens foldingues qu on n est pas prets d oublier...

Itamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des sourires

Gege nous apprend a preparer le caldino, sorte de soupe aux crevettes, une tuerie, tandis qu on lui enseigne l art de faire sauter les crepes... echange de culture, de traditions, tout le monde se regale a decouvrir des nouveautes. Elle apprendra a mes enfants a se coiffer (enfin !!!!) grace a une creme magique made in Brasil. Bon Tim a l air de souffrir mais apres tout c est son choix de garder les cheveux longs !

Itamaraca.... des visages et des souriresItamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des souriresItamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des souriresItamaraca.... des visages et des sourires

Enfin nous croisons Tony. C etait un type qui vendait de l artisanat dans la rue. Aujourd hui il a LA boutique principale sur la place du village ! Bien joue Tony ! Tony c est aussi un type que je connaissais a peine et qui m a prete sa maison a Itamaraca pendant que lui bossait a Recife. Ya des gestes qui restent graves dans la memoire a tout jamais. Donc le dimanche suivant nous voici invites au 1er anniversaire de son fiston a une petite #festina# comme ils disent ici. Tu parles d une festina !!! Location de la salle, piscine, trampoline, gateau geant, on est a la ramasse les copines pour les anniversaires de nos minots ! Ici c est a l image de l Amerique ; geant !!! Et ne parlons pas de la deco... du buffet....bref on s est bien regales.

Et le dimanche d apres ?? Ben rebelote !!! Cette fois c est l annif de la maman, de la meilleure amie... feijoada (plat typique aux haricots rouges) et lasagnes sont a l honneur. Depuis Itamaraca on se regale de poissons en tous genres, que ca fait du bien de manger autre chose que du poulet !!! Et des rencontres, de fabuleuses rencontres...

Itamaraca.... des visages et des souriresItamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des souriresItamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des souriresItamaraca.... des visages et des sourires

Bon le bivouac sauvage c est sympa mais comme on a decide de rester ici 2 mois on se met a la recherche d une maison a louer. Ah ben on se refuse rien ! Disons que l essence passe dans la location de la maison et ici on vit pour vraiment rien. On depense en moyenne 10 euros par jour (le poisson !) ca nous convient ! Bon la maison on en cherchait une petite mais on n a pas trouve ! alors on l a prise quand meme vu le prix...C est vite devenu notre petit oasis, on s y est tres vite sentis chez nous, faut dire que ca fait du bien d arreter de rouler, de se poser un peu... L aventure continue, differemment. On ne court plus, plus presses, plus cools, 

On sort les affaires, on s y installe comme si  c etait pour la vie ! Yes chacun a son lit !!! Waou quel luxe !!!

Itamaraca.... des visages et des souriresItamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des souriresItamaraca.... des visages et des sourires

Enfin il etait temps que je cherche mon plus vieil ami, Eloi, le 1er rencontre a Recife et celui qui m a donne envie d y retourner souvent. Non non (je vous vois venir) Eloi n a jamais ete qu un ami ! Mais que je n ai jamais retrouve lors de mes autres voyages alors mes espoirs etaient minces. Mon enquete d inspecteur effectuee, nous voici partis avec Bapou sur une plage un peu plus loin. On questionne les habitants... Eloi ??? Il vient de partir depuis 5 mn !!! non je reve... il est bien la alors ??? Course poursuite grace a Jolly Jumper et me voila face a Eloi qui immediatement se rappelle de moi... ca fait chaud au coeur je sais pas vous mais moi j ai toujours l impression que les gens vont m oublier...un syndrome de transparence ma foi... ben non il ne m a pas plus oublie que moi et nous voila vite partis a nous raconter des souvenirs memorables autour d une petite cerveja et de fruits de mer... Eloi c est un indien. Un vrai. Perche en haut de sa planete Amazonie. Discuter avec lui c est rendre vivant un poeme. Aljilla tu l aimerais !!!

Itamaraca.... des visages et des souriresItamaraca.... des visages et des sourires

Ma boucle est presque bouclee, me manque Bety, ma meilleure amie mais aux dernieres nouvelles c est pas la grande forme, en depression enfermee chez elle. Pas grave. J arrive Bety, comme les autres je vais te trouver, et comme avec les autres, on va se rappeler notre jeunesse et s ennivrer de joies...

Voila maintenant vous savez pourquoi j aime, pourquoi Kamel aime et maintenant pourquoi les enfants aussi aiment Itamaraca.

Parce au Itamaraca c est tellement bien plus qu une plage de reve et du soleil...

Comme c est bon de pouvoir transmettre un reve a ses enfants, d enfin le partager tous ensemble pour plus tard, se le raconter autour d un feu de bois. Me manque que ma copine Aline avec qui j ai deja partage ce reve, mais elle doit me faire une blague... elle doit deja etre dans l avion avec son fils et ma mere qui nous rejoignent demain... pour que le reve soit absolu, faut qu il soit partage sinon a quoi bon ?

Mais je vous laisse, Bapou tape a notre porte, on va encore le mettre minable aux dominos....

Ah ! J oubliais !!! On vous presente Lua, la petite derniere de la famille Dalton !!!

Itamaraca.... des visages et des souriresItamaraca.... des visages et des souriresItamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des souriresItamaraca.... des visages et des sourires
Itamaraca.... des visages et des souriresItamaraca.... des visages et des sourires
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article