Colombie 3 et fin

Publié le

A San Augustin 2 possibilités s’offraient à nous pour rejoindre l’Equateur :

  • Soit remonter direction Popayan et avoir une route plus longue, pas très jolie et plutôt plan plan
  • Soit… descendre direction Mocoa pour y voir ses piscines naturelles mais sans aucune certitude quant à l’état de la route permettant de rejoindre l’Equateur !

Evidemment le second choix a gagné car depuis le début, c’est un principe, on ne remonte jamais la route. On rate des trucs à voir ? Pas grave, on en voit d’autres…

Et donc c’est tout tranquillou qu’on emprunte le petit chemin qui nous amène à la rivière… persuadés qu’elle est à côté… 1 km plus loin, nous avons droit au passage en « caisse » (rien n’est gratuit en Colombie faut le savoir) et là nous apprenons que nous en avons pour 1h30 de marche !! Ah ben d’accord c’était pas l’objet du jour (la route nous attend) mais ma foi puisqu’on y est…

Sauf que… ya rando, ballade, et torture !!! Là nous étions clairement dans la 3ème catégorie ! 1h30 d’ascension verticale à grimper sur des rondins de bois, à cracher nos poumons (hein Kamel ??), à entendre « c’est quand qu’on arrive ??? » de la bouche de Félix, Tim et Chantal, quant à eux, ont assuré, comme d’habitude… (c’est moi qui écrit je peux bien raconter ce que je veux c’est mon petit privilège perso gnac gnac)

Et franchement, nos efforts ont été largement récompensés ! On est bouche bée devant d’énormes bassins naturels, des cascades de partout, une eau tiède à profusion, des champs d’oiseaux rarissimes, une cascade de 70 mètres à couper le souffle (c’est rare d’en approcher de si près sans protection du coup c’est impressionnant) et un petit resto (pas prévu au programme mais du coup le bienvenu) accroché dans une grotte… Un paysage impressionnant… L’Ardèche peut aller se rhabiller sur ce coup sauf que c’est plus simple pour aller se baigner !! Jugez par vous-mêmes…

Colombie 3 et fin
Colombie 3 et fin
Colombie 3 et fin
Colombie 3 et fin
Colombie 3 et fin
Colombie 3 et fin
Colombie 3 et fin

Donc c’est tard que nous prenions la route pour la frontière, et là on se tape l’inscruste dans un collège où tous viennent dans le camion tu parles ! On est envahis de questions ils sont trop drôles… ! En même temps ils sauvent Tim et Félix en pleine séance devoirs… Le lendemain on poursuit sur une route pourrie au plus haut point (à Mocoa nous avions quand même demandé à la police qui nous avait dit « pas de problème ! la route est bonne ! ») c’est-à-dire 30 mètres de goudron et 15 kms de route en pierre, en gravier, avec des trous partout… Mais Jolly Jumper assure, et nous, toujours contents donc ça va. En plus les paysages sont superbes. A 18 heures la frontière est fermée donc on passe notre dernier bivouac dans un village où l’on dépense nos derniers pesos dans une pizza (au poulet de toutes façons ici s’ils mettent pas du poulet partout ils sont pas contents). Bon finalement ce sont les enfants qui nous paient la pizza car nous on sait pas comment on s’est débrouillés mais on n’a plus 1 pesos !!

Le 24 septembre 2016 nous passions donc la frontière de l’Equateur à l’Est, après 5 semaines passées en Colombie, non sans émotion pour ma part en tout cas. Le bilan s’impose à nous, nous avons besoin de clôturer une page pour en ouvrir une autre (névrose tiens toi bien) ainsi va la vie…

 

BILAN de la COLOMBIE

Durée du séjour :      5 semaines, du 19 aout au 24 septembre

Kms parcourus :        2750

Budget total des 5 semaines : environ 1350 euros (dont 240 euros pour 2 réparations – 2 pompes à gazole-)

Monnaie :                             les pesos

Sentiment d’insécurité : double zéro.

 

Les +++

  • La beauté du pays : la Colombie a tout pour plaire !! Des plages des Caraïbes aux montagnes de la Cordillère des Andes, tous les gouts ne peuvent être que satisfaits ! Nous, dans l’ordre, on a aimé : la plage de Barru (souvenir superbe pour Félix surtout la température de l’eau), le Parque Tayrona, Barichara, San Augustin et ses environs pfouuuu c’est dur on refait tout notre parcours et on a tout aimé en fait ! Les paysages verdoyants, une végétation exubérante, nous ont vraiment surpris on s’attendait pas à ça en Colombie, à autant de verdure. On voit toujours la Colombie comme un pays misérable et sec avec ses favelas de Bogota, sur ce coup, nos idées reçues ont été balayées, envolées…
  • La gentillesse naturelle des colombiens et leur politesse : WAOU ça fait du bien !!! Bon faut dire qu’on est marseillais (désolés les potes) et que de ce côté-là c’est pas le top à Marseille ! Si senora, si senor, si vous avez besoin de quoi que ce soit je suis juste là… combien de fois a-t-on entendu ces phrases ? Combien de fois nous a-t-on proposé de bivouaquer chez eux ou chez eux sans rien en échange ? L’impression de ne pas être « un dollar sur patte », du vrai don. Naturel et simple.
  • La monnaie !! La Colombie n’est pas chère du tout, pour vous dire les enfants n’ont même pas dépensé leur 20 euros d’argent de poche (et ils ont acheté chacun un ensemble maillot/short). Ça c’est le côté très sympa de la Colombie..
  • La vie à 4 ensemble. Génial, on se régale. La structure interne du camping car est vraiment bien pensée ; ainsi les enfants et les parents ont leur intimité. Pour 1 an, dans 15 m2 à 4, c’est essentiel. Bon en vrai on a eu quelquefois envie de les abandonner mais c’est de la glue ces choses là ! Pour l’instant échec et mat. On aura d’autres occasions gnac gnac

 

 

Les ---

  • L’état des routes !! Catastrophique !! Sortis des 2 routes principales, on passe de l’asphalte aux trous sans aucun avertissement bien entendu, du coup on entend des cris dans le camping car (euh… les miens !) Ne parlons pas des dos d’ânes qui sont ici des dos de chameau !! Bref, camping car fragile s’abstenir….

 

Bref, la Colombie ???

NOS TE GUSTAMOS MUCHO MUCHO !!!! Valérie (Les tribulations d’une famille en liberté) je te comprends… Até logo….

 

Colombie 3 et fin

Publié dans colombie 3 et fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article